Les folles propositions des think-tank libéraux… (2)

Les folles propositions des think-tank libéraux… (2)

Suite de notre premier article où nous nous intéressions aux think-tanks libéraux qui proposent des solutions dangereuses économiquement et qui inspirent une partie de la droite. Aujourd’hui revenons sur les propositions sur « Cercle Turgot », du nom de l’ancien contrôleur général des finances de Louis XVI, avec deux exemples : l’arrêt du remboursement de la plupart des dépenses de santé et, tout simplement, la déflation.

 

Pour le « Cercle Turgot », on attend que ce soit très grave pour vous rembourser des soins. Sinon tant …

Lire la suite »

Les folles propositions des think-tank libéraux…

Les folles propositions des think-tank libéraux…

Source de l’inspiration des francs-tireurs de la droite qui privilégient l’agressivité et la joute verbale au travail de réflexion attendu de tout homme politique, les think-tanks libéraux proposent des solutions pour le moins inquiétantes, preuve de l’incompréhension des dangers de l’extrême-libéralisme. Morceaux choisis :

Proposition 1 : Des services postaux soumis à la concurrence[1][2][3].

En citant l’exemple suédois, et tout au long de l’article, Guillaume Vuillemey de l’institut Molinari réutilise le seul et unique argument : un marché libéré sert forcément mieux l’utilisateur/consommateur. Toutefois, il oublie de mentionner que …

Lire la suite »

Non, le classement PISA du niveau d’éducation n’est pas un argument

Non, le classement PISA du niveau d’éducation n’est pas un argument

Le classement PISA est très souvent pris comme preuve de l’échec du système éducatif français. Il a d’ailleurs été l’un des arguments forts de Nicolas Sarkozy pour mettre en place ses réformes de l’éducation nationale, qui ont principalement été constituées de réductions d’effectifs et de mise en place « d’internats d’excellence » où seulement 2127 élèves ont été scolarisés pour le moment.

Pour défendre ce classement, il est souvent mis en avant les bienfaits de l’éducation sud-coréenne et le haut niveau de réussite des élèves aux tests PISA. On peut …

Lire la suite »

10 ans

10 ans

10 ans pour guérir une blessure, celle du 22 avril 2002. 10 ans pour retrouver le pouvoir. 10 ans de droite, qui auront considérablement affaibli le pays. 5 ans pour redonner de l’espoir. 5 ans pour redresser le pays. 5 ans pour faire à nouveau croire en l’action du politique. C’est parti.

 

Un affaiblissement économique :

La dette publique aura doublée en 10 ans. Il faudra tordre le cou à cette idée que la droite gère mieux les comptes publiques que la gauche. En 2002, la dette …

Lire la suite »